C’EST MA FÊTE

« C’est ma fête pourtant le 25 décembre » !

Comme tu le sais, nous nous approchons une fois de plus de la date de mon anniversaire.  Tous les ans, on fait une fête en mon honneur et je crois que cette année, ce sera pareil.  En ces jours-ci, les gens font beaucoup d’achats ;  il y a des annonces à la radio et à la télévision, et on ne parle que de cela.  Il ne manque plus que d’arriver à ce jour-là. C’est agréable de savoir qu’au moins un jour par an, quelques personnes pensent un peu à moi.

Comme tu le sais, il y a de nombreuses années que l’on a commencé à célébrer mon anniversaire.  Au début, les gens paraissaient comprendre et remercier ce que j’avais fait pour eux.  Mais maintenant, il semble que plus personne ne sait ce qu’on célèbre. On se réuni et se divertit beaucoup mais sans savoir de quoi il s’agit.

Je me souviens que l’an dernier, on a fait une grande fête en mon honneur. Il y avait des mets délicieux sur la table, tout était décoré et il y avait beaucoup de cadeaux. 

Mais tu sais quoi ?

On ne m’a même pas invité ! J’étais le héros du jour et on ne m’avait pas envoyé d’invitation. Le jour de ma propre fête, on m’a fermé la porte!  Moi… qui aurait tant voulu partager leur table.  Mais ça ne m’a pas réellement surpris car depuis quelques années, tous me ferment la porte.

De sorte que même pas invité… j’ai eu l’idée d’entrer,sans faire de bruit et je suis resté dans un coin.

Ils étaient tous là, buvant, riant, se donnant des bisous. Ils s’amusaient mais le comble c’est lorsque est arrivé le vieux gros, vêtu de rouge, avec sa barbe blanche en criant Ho Ho Ho !!!  Il avait l’air d’avoir bu plus que les autres car il se laissa tomber lourdement dans un fauteuil et tous criaient :
« Père Noël… Père Noël ! » comme si la fête était en son honneur.

A minuit, ils se sont tous embrassés. Moi, j’ai tendu les bras, espérant que quelqu’un m’embrasserait et tu sais quoi ?
Personne ne m’a embrassé !

Ils ont commencé à distribuer les cadeaux.
Je me suis approché pour voir si par hasard, il y en avait un pour moi.
Mais il n’y avait rien !

Tu ne peux pas t’imaginer comment je me sentais ! Alors, je suis sorti sans bruit et je me suis retiré en fermant la porte derrière moi.

Et depuis, à chaque année, c’est pire que pire. Les gens se souviennent qu’il faut faire un réveillon, acheter des cadeaux et personne ne se souvient de moi.

J’aimerais tellement que cette année, à Noël, tu me permettes d’entrer dans ta vie et que tu te souviennes qu’il y a 2000 ans, je suis venu en ce monde pour donner ma vie pour toi sur la croix et ainsi pouvoir te sauver.

Et bien moi, cette année, j’ai décidé de faire ma propre fête et je vais inviter un tas d’amis.  Si tu veux y assister, tu n’as qu’à répondre à mon invitation
et je te réserverai une place. 

Prépare-toi car lorsque tout sera prêt… le jour où tu y penseras le moins…
je donnerai ma grande fête !

J’espère que tu y penseras, c’est ma fête le 25 décembre

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s