LA BARQUE

Ma jeunesse

Est une barque tendre

Qui se berce

Sur les vagues immenses.

Elle vogue lentement,

Cherchant une voile amie,

Celle qui saura gentiment

Chasser ses soucis.

Mais bientôt la mer s’agite,

Le vent souffle violemment.

Le roulis accélère son rythme

Sa proue tangue nerveusement.

La vie vient de déverser

Un autre de ses orages.

L’espoir sera renouvelé

Quand le tourment ne fera plus rage.

Mainte fois, elle sera assaillie

Autant de fois  elle sera le vainqueur.

Elle en sera peut-être affaiblie,

Mais elle ne séchera que des pleurs.

Son voyage durera longtemps ?

Personne ne le sait.

Mais quand un bateau viendra à elle gaiement

Tous deux, vers le port, avanceront avec respect.

 Mona  

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s