LE BEDEAU

Un jour, dans une paroisse, un jeune homme apprit que le bedeau venait de décéder: il se vanta à tout le monde qu’il pourrait obtenir la position de bedeau parce qu’il était grand et fort.

Il se dépêcha d’aller voir son curé. Celui-ci, après un examen, dût le refuser, parce qu’il avait de la difficulté à lire et à écrire, n’ayant pas terminé sa première année scolaire.

Déçu et humilié, il s’exila dans une grande ville avec l’intention bien arrêtée de prouver à tous qu’il pouvait réussir sa vie. Après une cinquantaine d’années d’efforts soutenus, ses mérites furent reconnus presque internationalement et une fête fut organisée en son honneur.

À la fin de cet événement, un journaliste lui a demandé quel était son degré d’instruction, lui qui avait réalisé tant de choses ! Il répondit qu’il n’avait même pas terminé sa première année.

Et le journaliste reprit:

« Imaginez ce que vous auriez pu faire si vous aviez été instruit ! »

La réponse ne se fit pas attendre:

« Si j’avais été instruit, je serais peut-être encore bedeau. »

MORALE DE CETTE HISTOIRE:

L’instruction, c’est un coffre d’outils; l’important ce n’est pas d’avoir beaucoup d’outils, c’est de bien utiliser tous ceux que nous possédons.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s