LE PORTEUR D’EAU

Un vendeur d’eau chaque matin se rend à la rivière, remplir ses deux cruches, et part vers la ville distribuer l’eau à ses clients. Une des cruches, fissurée, perd de l’eau; l’autre, toute neuve, rapporte plus d’argent. La pauvre cruche fissurée se sent inférieure.

Elle décide, un matin, de se confier à son patron.

« Tu sais, dit-elle, je suis consciente de mes limites. Tu perds de l’argent, à cause de moi car je suis à moitié vide quand nous arrivons en ville. Pardonne mes faiblesses. »

Le lendemain, en route vers la rivière, notre patron interpelle sa cruche fissurée et lui dit:  » Regarde au bord de la route. C’est joli, c’est plein de fleurs. C’est grâce à toi, réplique-t-il. C’est toi qui, chaque matin, arroses le bas-côté de la route. J’ai acheté un paquet de graines de fleurs et je les ai semées le long de la route, et toi, sans le savoir, tu les arroses chaque jour.

Ne l’oublie jamais: nous avons tous nos limites mais Dieu, si nous le lui demandons, sait faire des merveilles avec nos faiblesses.

Demandons donc à Dieu, de nous permettre d’arroser autour de nous, les fleurs de l’amitié, de l’amour, du partage et de la paix en ces temps difficiles que nous traversons.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s