UNE MAMAN BIEN SPÉCIALE

La plupart des femmes deviennent mère par accident, certaines par choix, quelques-unes à cause des pressions de la société et quelques rarissimes, enfin, par habitude. Cette année, près de 100 000 femmes auront un enfant handicapé. Vous êtes-vous déjà demandé comment on choisissait les mamans des enfants handicapées ?

Je m’imagine Dieu flottant au-dessus de la terre, choisissant Ses instruments de propagation avec soin et en réfléchissant longuement. Tout en observant, Il demande à Ses anges de prendre des notes dans un livre géant.

«Joli coeur, Nicole: un fils, St-Patron: Mathieu.

Forest, Marjorie: une fille, St-Patron: Cécile

Bergeron, Sylvie: des jumeaux. St-Patron: donnez-lui Gérard: il est habitué aux jurons.»

Finalement Il donne un nom à un ange et sourit: « Donne-lui un enfant handicapé. » L’ange s’étonne. « Pourquoi à elle, Seigneur? Elle est si heureuse. »

«Justement, répond Dieu. Pourrais-je donner un enfant handicapé à une mère qui ne sait pas rire? Ce serait cruel. »

« Mais est-elle patiente? » de demander l’ange.

«  Je ne tiens pas à ce qu’elle soit trop patiente car elle se noierait dans un océan de pitié et de découragement. Une fois le choc et le ressentiment passés, elle saura très bien s’en tirer. Je l’ai surveillée aujourd’hui. Elle ne perdra ni son identité ni son indépendance, deux qualités qui sont si rares et si nécessaires chez une mère. Tu vois, l’enfant que je vais lui donner possède son propre monde. Elle doit le faire vivre dans son monde à elle et ça ne sera pas facile. »

« Mais Seigneur, je pense qu’elle ne croit même pas en Vous. »

Dieu sourit. « Il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Je peux arranger ça. Celle-là est parfaite. Elle est juste assez égoïste. »

L’ange en a le souffle coupé. « Égoïste? Est-ce une vertu? »

Dieu acquiesça. « Si elle ne peut se séparer de son enfant à l’occasion, elle ne survivra jamais. Oui. C’est une femme que je bénirai en lui donnant un enfant qui ne sera pas parfait. Elle ne s’en rend pas encore compte mais elle est digne d’envie. Elle s’épatera du moindre mot. Elle s’étonnera des premiers pas. Lorsque son enfant dira « maman » pour la première fois, elle sera témoin d’un miracle et le saura. Lorsqu’elle décrira un arbre ou un coucher de soleil à son enfant aveugle, elle le verra comme peu de personnes voient mes créations. Je vais lui permettre de voir clairement les choses que je vois:

-l’ignorance, la cruauté, l’injustice et je vais lui permettre de s’élever au-dessus de tout cela. Elle ne sera jamais seule. Je serai à ses côtés chaque minute de chaque jour de sa vie parce qu’elle fera mon travail aussi sûrement que si elle était ici, à mes côtés. »

« Et pour le Saint-Patron? » demanda l’ange, prêt à écrire.

Dieu sourit :«  Un miroir suffira. »

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s